Partenaires

Les robots sociaux peuvent-ils prendre soin de nous ?

01 juillet 2022
Près de 150 collaborateurs de REALITES et membres de l’écosystème de la chaire ont assisté, en présentiel et distanciel, à la 2e édition des petits déjeuners de la chaire, le 24 juin dernier. Retour sur cet événement incontournable pour la chaire !

L’intervention de Martin Chevallier, doctorant en sociologie membre de l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales sur la thématique des robots sociaux a permis de mettre en lumière les multiples enjeux des métiers du soin et du bien-être et la place qu’y prendront ou non les robots sociaux

Les robots d'assistance sociale en soins aux personnes âgées ont été conçus comme un début de réponse pour alléger la charge des proches et du personnel soignant tout en réduisant les dépenses sociales, dans un contexte de vieillissement de la population en pays développés. Ils font partie d’un ensemble d’outils, avec les thérapies par les animaux, les séances de relaxation, qui visent à faire baisser l’anxiété de personnes dans le besoin.

Les recherches menées par Martin Chevallier portent notamment sur des robots de soin en EHPAD (Medi’Pep et Paro) et montrent leurs bénéfices mais aussi leurs limites : acceptation du résident, appropriation par le soignant et ou l’aidant, accompagnement du déploiement de l’innovation pour éviter de mettre le soignant dans une nouvelle contrainte…etc.

Pour en savoir plus, visionnez le replay du 2e petit-déjeuner de la chaire « REALITES - Faire vivre l’intelligence des territoires », animé par Virginie Grandhomme, co-titulaire de la chaire !

 

Visionner

 

L’équipe de la chaire remercie l’intervenant et les équipes techniques engagées dans ce projet pour leur travail et leur investissement, ainsi que l’ensemble des participants pour tous les échanges enrichissants qui ont eu lieu.  

Le cycle des petits-déjeuners

Lancés début 2022, le cycle des petits-déjeuners de la chaire a pour mission d’explorer et de donner matière à réflexion sur des sujets traitants de la fabrique de la ville à travers des concepts prospectifs et inspirants.

 

Martin Chevallier

Après un double master de philosophie à l'université Paris Sorbonne et d'histoire des sciences et des techniques au Centre Alexandre Koyré (EHESS), Martin Chevallier mène depuis 2018 une thèse de sociologie au Centre d'études des mouvements sociaux de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), sous la direction de Claude Rosental. Il s’intéresse, dans une perspective socio-historique et ethnographique, au développement, à la promotion et à l’implémentation de robots "sociaux" dans une variété de lieux de vie et de consommation. Son enquête de terrain a ainsi porté sur l’utilisation – et le non-utilisation - de tels robots en EHPAD, mais également dans le retail. Il est également coordinateur scientifique de l’axe de recherche « Penser l’innovation à travers les interactions entre sciences, cultures et sociétés » de la Fondation France-Japon de l’EHESS, et membre de son projet Innovcare (« Care-led innovation: The case of elderly care in France and Japan »).

 


Vous aimerez aussi

Catégories
Entreprises Rencontrons-nous Excellence